Connexion
Clinique Vétérinaire Les Sablons
Dr Eric Florant

Mon chat se gratte

 

 

Les dermatoses responsables de grattage (on parle de prurit) ou de léchage chez le chat sont nombreuses, et leur diagnostic n’est pas toujours facile car plusieurs maladies peuvent donner les mêmes signes sur la peau.

 

Les parasites

Le parasite le plus fréquent chez le chat est la puce. Il est habituel que les maîtres ne s'aperçoivent que tardivement que leur animal à des puces, car elle provoque plus du léchage que du grattage, et cela passe donc inaperçu. L'environnement est donc souvent déjà contaminé lorsque les puces ont été détectées et le traitement du chat ne suffit pas toujours pour s'en sortir. Il est donc conseillé de traiter préventivement toute l'année avec un produit en pipette à appliquer une fois par mois sur la peau du cou.  Le vétérinaire ou son assistante peuvent vous conseiller pour choisir un produit adapté selon les conditions de vie de votre animal et vous montrer comment appliquer correctement le produit sur la peau (une application mal faite ne protège pas correctement l'animal)

Les puces transmettent des maladies chez le chat, ainsi que des vers, d'où l'intérêt d'un traitement régulier.

Certains chats deviennent allergiques aux piqûres de puces, ce qui déclenche l'apparition de croûtes, de plaques ou de lésions de grattage

 

Les cheyletielles sont des parasites moins fréquents de la peau, non visibles à l’oeil nu, qui se rencontrent chez certains chats d’élevage.

Les poux et les demodex sont plus rares

 

Les champignons

Les plus connus sont les champignons responsables de la teigne. La teigne est un champignon contagieux entre chien, chat, et humains. Il faut soit un contact direct avec un animal porteur, soit un contact avec des poils contaminés. Certains chats peuvent être porteurs sains de champignons sans lésions; dans certaines conditions (système immunitaire défaillant, peau abîmée) ces champignons peuvent se développer et entraîner des lésions.

 

Les allergies

Les allergies sont de plus en plus fréquentes chez le chat, comme chez le chien. La plupart d’entre elles commencent chez des animaux jeunes entre 6 mois et 3 ans. Cependant les allergies aux puces et les allergies alimentaires peuvent commencer à tout âge. Le chat allergique peut tout autant avoir de simples pertes de poils suite au léchage, des petites croûtes dans certains endroits du corps, mais aussi des lésions de grattage à vif. Le diagnostic des allergies est plus difficile chez le chat que chez le chien.

 

Les maladies virales

Certains virus comme la leucose, le FIV (aussi appelé SIDA du chat), les virus responsables du coryza (herpes virus, calicivirus), voire d’autres virus attrapés par l’intermédiaire de rongeurs peuvent entraîner aussi des maladies de peau

 

Les problèmes de comportement

Une des manifestations du stress et de l’anxiété chez le chat est le grattage et/ou le léchage important entraînant une abrasion et une chute des poils. Le stress lui même peut suffire pour déclencher des lésions cutanées, mais dans d’autres cas, c’est le fait d’avoir une maladie de peau chronique qui perturbe le chat et le rend anxieux, ce qui aggrave encore sa dermatose.

 

 

 

Les dermatoses auto-immunes

Les dermatoses auto-immunes sont provoquées par la fabrication anormale d’anticorps qui viennent détruire la peau entraînant l’apparition de croûtes épaisses.

 

Les maladies internes

Certaines maladies internes graves peuvent se manifester par des signes sur la peau avant l’apparition des autres signes généraux. Ces maladies rares sont plus fréquentes chez les chats âgés.

 

Les maladies génétiques

Certaines races de chat sont prédisposés à des maladies de peau. Elles apparaissent chez des chats jeunes, par ex Syndrome de la face sale du Persan

 

Les surinfections de la peau

Dans toutes ces maladies, la peau étant lésée elle peut en plus se surinfecter par des bactéries ou des champignons, aggravant encore les lésions.

 

Le diagnostic n’est donc pas facile: ce sont à la fois l’historique de la maladie (d’où l’importance de remplir un questionnaire), l’examen clinique, les examens au microscope, et les réponses à certains traitements qui vont permettre d’établir un diagnostic et de choisir ensuite le traitement le plus adapté.

 

© Dr Eric FLORANT

Consultation de dermatologie vétérinaire

Clinique vétérinaire Les Sablons

Plaisir 78