Connexion
Clinique Vétérinaire Les Sablons
Dr Eric Florant

4 - Les anti-parasitaires externes chez le chat

 

L’application régulière toute l'année préventivement d’un antiparasitaire externe pour éviter l’infestation par les puces  est un acte essentiel pour la santé et le bien-être de votre chat.

 

Etonnement, un chat présentant des puces ne se gratte pas sauf s’il est allergique.

Tout d’abord, les piqûres de puces peuvent déclencher des lésions cutanées allergiques plus ou moins sévères et les puces peuvent transmettre des vers, ainsi que d'autres maladies comme l'haemobartonellose. En second lieu, elles possèdent une grande capacité de prolifération : la femelle fécondée pond une trentaine d’œufs par 24h qui tombent sur le sol aboutissant ainsi aisément à une colonisation massive de l’habitat dont il est parfois très difficile de se débarrasser !

 

                                       

 

Colliers, shampooings, vaporisateurs, pipettes : Ces produits sont composés en grande majorité par des insecticides mais ils peuvent aussi contenir des régulateurs de croissance afin d’augmenter leur efficacité. Ils permettent de prévenir l’éclosion des œufs de la puce.

 

-Le collier : Il existe maintenant un collier réellement efficace sur les puces et les tiques (collier Seresto). Sa durée d'action va jusqu'à 8 mois (mais il est préférable de le changer tous les 6 à 7 mois) Il n'est cependant pas utilisable chez tous les chats, car certains n'acceptent pas de porter un collier, et pour des chats qui sortent beaucoup, il existe un risque d'accrochage dans les branches (ce collier est tout de même équipé d'un système de sécurité). Si votre chat n'a jamais porté de collier jusque là, il est préférable de faire un essai avec un collier en tissu ou plastique afin de voir s'il l'accepte.

Il est déconseillé de l'utiliser si vous avez des jeunes enfants. 

 

-Les vaporisateurs liquides : il faut vaporiser votre animal en évitant les yeux et le nez, le produit se répand ainsi directement sur sa peau ; leur efficacité est d’environ un mois. Ils sont peu utilisés car difficile à appliquer et parfois leur application peut être périlleuse…

 

-Les pipettes spot on dont le contenu est déposé sur la peau du cou est le mode d’administration le plus aisé, surtout chez les chats. Il faut les appliquer tous les mois

-Le plus connu est le Frontline combo a une action dite non-systémique : il tue les puces et les tiques par contact du parasite avec la molécule déposée sur la peau de l’animal. Après application, le produit se concentre dans le sébum de la peau de l’animal (fine couche de surface) et est stocké dans les glandes sébacées du derme. Il n'est pas toujours suffisant curativement. Il existe maintenant des génériques.

-Le Stronghold et l’Advocate ont une action systémique : ils sont absorbés par voie transcutanée et sont actifs sur les vers ronds en même temps.

-Nous avons sélectionné un nouveau produit en pipette très efficace et rapidement, non toxique pour le chat et son environnement, l'Activyl, mais qui ne peuvent vous être prescrits que sur ordonnance 

 

Comprimés à faire avaler : Il existe maintenant des comprimés très efficaces, qui permettent une élimination plus rapide et radicale des puces lorsque les produits externes semblent insuffisants, efficaces pendant 1 mois. Il s'agit du Comfortis efficace pendant 1 mois

 

En cas d’invasion massive par des puces il peut être nécessaire de traiter l’environnement du chat (votre habitat) et tous ses compagnons à quatre pattes.

 

Contrairement à l’espèce canine, les tiques sont rarement vectrices de maladies graves chez le chat. En effet, l’hémobartonellose n’affecte que des sujets sévèrement immunodéprimés.

 

Attention, certains antiparasitaires destinés au chien sont toxiques chez le chat.

 

Pour vous aider à bien choisir votre antiparasitaire, n’hésitez pas à nous demander conseil.

 

Dr Eric Florant

Clinique Vétérinaire Les Sablons 

Plaisir

 

mise à jour juin 2015