Connexion
Clinique Vétérinaire Les Sablons
Dr Eric Florant

2 - Hygiène

 

Les soins d'hygiène du chat sont plus succincts que chez le chien.

 

Les chats n’ont pas généralement besoin de bains. Ils consacrent une grande partie de leur temps à se toiletter en se léchant sur l’ensemble du corps. Leur langue râpeuse leur permet d’enlever la plupart de leurs poils morts et de lisser leurs fourrures.

Ces soins consistent essentiellement en un brossage quotidien, surtout chez les chats à poils longs, à instaurer dès le plus jeune âge afin que le chat l'apprécie et se laisse bien faire.

Il permet de réduire l'ingestion de poils. En effet, dans l'estomac, ceux-ci s'agglomèrent en boudins, appelés "trichobézoards", qui perturbent le transit. En règle générale, ils sont régurgités mais peuvent parfois provoquer des gastrites ou exceptionnellement, des occlusions intestinales. Les croquettes de gamme vétérinaire contiennent des fibres solubles et insolubles qui permettent d'éviter ces troubles digestifs liés aux poils. N'hésitez pas à nous demander conseil.

Le brossage régulier évite également la formation dans le pelage de paquets de poils indémêlables qui nécessitent d'être coupés à ras de la peau. Chez certains chats à poils longs qui ne supportent pas le moindre brossage, au fil du temps, ces bourres de poils peuvent concerner toute la fourrure et le seul moyen de s'en débarrasser est malheureusement de réaliser régulièrement une tonte quasi-complète sous anesthésie générale...

Si un bain s'avérait nécessaire, il conviendrait d’utiliser un shampooing dermatologiquement adapté à l'espèce féline en évitant les yeux, le museau et les oreilles et tout en veillant à bien rincer le chat afin qu’il n’avale pas de produit en faisant sa toilette par la suite. Pour le séchage, on l’enveloppe et l'essuie dans une serviette-éponge dans une pièce à température ambiante suffisante (au moins 20°C), et on le laisse finir de sécher bien au chaud.

 

Entretenir la bouche de mon chat ?

Même si le phénomène est moins marqué chez le chat que chez le chien, les chats ont également une prédisposition naturelle à fabriquer plaque dentaire et tartre qui se déposent sur l'émail des dents et s'insinuent entre la dent et la gencive.

Ce phénomène que l'on nomme "maladie parodontale", entraîne une mauvaise haleine, un déchaussement des dents et des gingivites. Certains chats peuvent perdre la quasi-totalité de leurs dents si l'entretien de leur bouche n'est pas effectué régulièrement.

Les odeurs liées au tartre et à l'infection ne sont agréables ni pour le chat, ni pour son entourage. Les problèmes dentaires s'accompagnent toujours de douleurs, même si le chat ne les exprime pas.

Comme pour les êtres humains, la meilleure santé buccale passe par un brossage régulier des dents. Il faut les habituer dès le plus jeune âge. Le brossage doit s'effectuer verticalement sur toutes dents, avec une pâte à détartrer pour chats et une brosse très souple ou un doigtier au moins deux fois par semaine. Le rinçage n'est pas nécessaire. Lorsque le brossage est impossible, on peut utiliser d'autres produits de lutte contre les problèmes dentaires comme un antiseptique très dilué dans l'eau de boisson. Les croquettes de gamme vétérinaires sont pourvues d'une action anti-tartre efficace.

 

Clinique Vétérinaire Les Sablons Plaisir