Connexion
Clinique Vétérinaire Les Sablons
Dr Eric Florant

La maladie valvulaire dégénérative (MVD)

 

Qu’est-ce que la MVD ?

La maladie valvulaire dégénérative des valves atrio-ventriculaires (valves mitrale et tricuspidienne) est la maladie cardiaque dite acquise la plus fréquente dans l’espèce canine, toutes races confondues. Elle correspond à une dégénérescence progressive de la valve mitrale (cœur gauche), moins fréquemment de la valve tricuspidienne (cœur droit), entrainant une insuffisance cardiaque. En effet, ces valves assurent le passage du sang des oreillettes aux ventricules. Leur altération entraine un défaut d’étanchéité lors de la contraction cardiaque, d’où un reflux partiel du sang dans les oreillettes à chaque battement. Il en résulte une surcharge dans l’oreillette et une baisse du volume sanguin éjecté par le cœur dans les artères.

 C’est une maladie à évolution lente. Plusieurs années peuvent s’écouler entre la découverte d’un souffle cardiaque et l’apparition de signes cliniques d’insuffisance cardiaque. Cependant, une fois déclarée cliniquement, l’évolution de la maladie peut  s’accélérer rapidement  et être mortelle pour  votre chien.

Elle touche principalement les chiens de petites races (cavalier king charles, caniche, yorkshire mais aussi les épagneuls bretons…)

Cette maladie présente une composante héréditaire. D’autres facteurs tels que le stress, les troubles dentaires, infectieux et endocriniens peuvent également la favoriser.

 

Les signes cliniques ?

Au début de l’évolution, la maladie évolue sans signe clinique. Votre chien présente un souffle cardiaque à l’auscultation. Lors d’insuffisance cardiaque, votre chien présente :

  • De la toux
  • De l’essoufflement de plus en plus accentué
  • Dans les stades très avancés : des syncopes, un gros ventre (suite à de l’ascite)…

Le diagnostic et le suivi de l’évolution ?

Lorsqu’un souffle cardiaque est détecté à lors de l’examen, nous vous conseillerons de faire une radiographie du thorax et une échocardiographie du cœur.

La radiographie permettra d’apprécier la silhouette cardiaque et de voir les répercussions au niveau pulmonaire.

L’échocardiographie permet quant à elle de voir la déformation et le manque de coaptation des valvules,  d’évaluer les dilatations des oreillettes et des ventricules et d’évaluer l’activité cardiaque.

Nous vous conseillerons de faire des radiographies et des échocardiographies régulières pour le suivi et pour adapter le traitement.

 

Le traitement

Il n’existe malheureusement pas de traitement curatif de la maladie valvulaire dégénérative. Le traitement évolue en fonction du stade de la maladie, un bon suivi permet d’adapter de manière optimum le traitement pour ralentir l’évolution et améliorer au maximum le confort de vie de votre animal.

 

N’hésitez pas à nous demander conseil. A la clinique, les Docteurs Broulet et Boinot réalisent les échocardiographies.

 

 

 Clinique Vétérinaire Les Sablons Plaisir